Tester pour optimiser : ce que je retiens de CXL live 2019

Publié le 26 juin 2019, dans la catégorie : Recherche utilisateur, SEO / CRO

En mars dernier, je me suis rendue avec quelques membres de l’équipe Axial à Austin au Texas pour assister à l’événement CXL live 2019, auquel nous assistons déjà depuis quelques années. 

Ces 3 jours de conférences très nichées regroupent plus de 400 experts à travers le monde en matière de CRO, soit l’optimisation du taux de conversion sur un site web. On y discute de sujets tels que l’analyse et la collecte de données, la recherche utilisateur, la rédaction de contenus pour le web et la psychologie du consommateur, pour ne nommer que ceux-ci. 

Voici donc un bref résumé des principaux faits saillants qui ont retenu mon attention lors de ces 3 jours forts en apprentissages.

L’importance d’une culture d’optimisation

L’un des concepts qui a attiré mon attention est la culture d’optimisation. On parle souvent d’optimisation comme étant l’affaire d’un seul spécialiste ou d’un département, mais on considère rarement cela comme étant quelque chose auquel tous les membres d’une entreprise peuvent participer. Pourtant, certains experts du domaine considèrent que les emplois en lien avec l’optimisation, tels les experts en CRO, mourront prochainement, dû à l’implantation d’une culture d’optimisation à travers l’entièreté des entreprises.

Promouvoir une culture d’optimisation dans une entreprise implique que l’on responsabilise les membres des équipes, mais également qu’on les encourage à expérimenter. Pour ce faire, il est impératif qu’il y ait un partage des données et connaissances acquises, afin que les actions soient basées sur des faits et non des impressions.

La personnalisation, plus qu’une tendance ou un nice-to-have

Cela fait déjà quelques années que l’on parle de la personnalisation, dans le but de mieux communiquer avec ses clientèles cibles. Maintenant plus qu’une simple tendance, la personnalisation a fait ses preuves en tant que stratégie marketing efficace pour la conversion et la rétention des clients.

Lorsqu’un utilisateur interagit avec une marque, il souhaite obtenir de la personnalisation sur 2 points : sur ce qu’il est et sur ce qu’il recherche. Si, en prime, le message s’adapte selon son niveau de connaissance, il sera d’autant plus charmé par la personnalisation qui lui est offerte.

Pour faire vos débuts en matière de personnalisation, vous devez d’abord collecter des données relatives à vos utilisateurs, que ce soit par exemple via des sondages par courriel, des entrevues ou des focus group. Vous serez ensuite en mesure de segmenter vos visiteurs en groupes spécifiques, auxquels vous pourrez vous adresser de manière plus personnelle. Plus vos contenus sont adaptés au contexte dans lequel l’utilisateur fait appel à votre entreprise, plus ce dernier comprendra ce qu’il doit faire et pourquoi.

On ne testera jamais assez!

Si ce n’est pas déjà le cas pour vous, je vous confirme que les tests doivent faire partie intégrante de votre entreprise si vous souhaitez vous améliorer de façon continue! Ils permettent de s’assurer que toutes les décisions prises sont basées sur les données et sur la validation plutôt qu’une intuition.

Selon VWO, une entreprise qui offre des outils de tests A/B et d’optimisation du taux de conversion, 9 tests sur 10 échouent. Par contre, cette entreprise d’optimisation préfère voir ces échecs comme des apprentissages. Dans cette optique, les causes d’un test qui échoue doivent être minutieusement mesurées et analysées. De cette façon, vous affinez vos constats et améliorez vos connaissances de votre auditoire cible.

En testant fréquemment différentes pistes d’optimisation, vous vous assurez de ne pas vous tromper et de déployer la bonne solution et donc, de limiter vos coûts. Par exemple, en testant un sondage, un nouvel axe communicationnel ou une nouvelle fonctionnalité auprès d’un échantillon, vous pourrez mesurer l’impact de ce changement avant de le déployer à grande échelle.

Ce qu’il faut réellement retenir de tout ça

En somme, voici les principaux éléments à retenir :

  • Mesurer vous permet de poser des actions en fonction de données concrètes et non d’intuitions
  • Tester sur un petit échantillon d’abord afin de valider les optimisations que vous apporterez à grande échelle
  • Connaître vos utilisateurs pour adapter vos contenus, interface et de demeurer pertinents

En mettant sur pied différentes stratégies pour rejoindre ces trois piliers, vous assurez la croissance de votre entreprise sur le web. Si certaines de ces pratiques ne font pas partie de votre quotidien, je vous conseille de vous y mettre rapidement! Chacun des jours qui passent où vous n’êtes pas en train d’en apprendre plus sur vos consommateurs sont des jours où vos compétiteurs le font! Ils prennent alors une longueur d’avance sur vous.

Émilie Roy

Chef de l'équipe - Marketing numérique

Émilie est une fille que tout le monde aimerait avoir dans son équipe. Travaillante, curieuse et totalement à l'aise dans un environnement où les développeurs font régulièrement des blagues de geeks. En plus de piloter l'équipe de marketing numérique, elle travaille en optimisation de la conversion pour plusieurs de nos clients.